Élégance et compétition

Rendez-vous incontournable du yachting classique, les Régates Royales – Trophée Panerai fêtent leur 38ème édition du 18 au 25 septembre à Cannes. Amarrées au quai Laubeuf en face du Palais des Festivals et des Congrès, une flotte d’une cinquantaine de Dragons et une armada de près de quatre-vingt yachts classiques, dont certains portent allégrement plus de cent ans d’âge, vont s’affronter amicalement dans le golfe de La Napoule… Un spectacle mariant élégance et compétition.

 A peine le Festival de la Plaisance achevé (6-11 septembre), Cannes se tourne vers les années glorieuses du yachting pour accueillir gréements auriques, goélettes, cotres, sloops, yawls, Class J, monotypes du siècle dernier, 12mJI… Et cette année les 5.5 mJI venus en nombre puisqu’une vingtaine de ces voiliers métriques imaginés en 1949 pourront courir sur leur propre rond pendant trois jours (21-22-23 septembre) après avoir rejoint la flotte de la Société Nautique de Genève qui organise sa traditionnelle régate en mer le dimanche 18 et le lundi 19 septembre.

Pour tous les autres, cinq jours de régate au large des îles de Lérins pour une flotte répartie en sept catégories selon la taille, l’âge, le gréement des voiliers. Un rassemblement exceptionnel puisque les plus grands et les plus célèbres yachts du siècle dernier viennent en découdre tels les majestueux Elena (55m, plan Nathanaël Herreshoff), Cambria (40m, plan William Fife), Moonbeam of Fife (31m, plan William Fife)… D’ailleurs plusieurs yachts classiques vont fêter leur anniversaire : 110 ans pour Eva (17,50m, plan William Fife de 1906), leur centenaire pour les New York 40, Rowdy et Chinook (19,87m, plan Nathanaël Herreshoff de 1916), leur 90 ans pour Hallowe’en (24,75m, plan William Fife) et 80 ans pour Eilean (22,20 plan William Fife)

 En 2016, Cannes fêtera les trente-huit ans du renouveau des Régates Royales, l’une des plus anciennes courses à la voile puisque la première édition eut lieu en 1929 pour honorer le roi Christian X du Danemark… Le yacht club de Cannes est aussi l’un des plus anciens de France puisque c’est au printemps 1859 que Messieurs Béchard, Tripet-Skrypitzone, de Colquhoum et Bucquet créèrent la Société des Régates avec comme premier rendez-vous, une course en baie de La Napoule où croisèrent Léro, Olga, Jeannette, Touriste et de petites embarcations locales à voiles ou à rames des pêcheurs cannois.

 Les Régates Royales de Cannes sont aussi le dernier rendez-vous annuel du Trophée Panerai, véritable championnat du monde du yachting classique et l’occasion de célébrer l’élégance dont le prix a sacré l’an passé pour la première édition de ce trophée prestigieux, le sloop Serenade, un plan de Nicolas Potter de 1938 mené par le Britannique Hugues Boullenger.

Et comme chaque automne, les Dragon rallient la rade de Cannes pour l’un des plus beaux rassemblements de la série : cette année, une cinquantaine d’équipages représentants plus d’une dizaine de nations feront le déplacement. Nombre d’entre eux viennent de Russie, de Finlande, de Grande-Bretagne, d’Ukraine, de Suisse, d’Allemagne, de Scandinavie, d’autres de toute la France puisque la flotte hexagonale sera la plus étoffée. Les Régates Royales de Cannes – Trophée Panerai 2016 s’annoncent pleine de suspens et d’arrivées au cordeau…