Communiqué de presse 2011

Regates Royales Cannes 2011Clap de fin

Les Régates Royales – Trophée Panerai se sont terminées ce samedi par une annulation : le vent d’Est faible n’a pas résisté à l’opposition d’une légère brise thermique et les soixante-dix yachts classiques n’ont pu faire qu’un baroud d’honneur en baie de La Napoule. Nan, Moonbeam IV, Arcadia, Léonore et Shamrock V sont les grands vainqueurs de Cannes !

Le « festival d’automne » de Cannes s’est achevé ce samedi par… un calme blanc ! Après un scénario de rêve où les soixante-dix yachts classiques ont bataillé dans une belle brise de Sud-Ouest jusqu’à vingt nœuds, puis dans un souffle léger d’une huitaine de nœuds, les acteurs ont dû se contenter d’un tour d’honneur en baie de La Napoule. Le décor sublime autour des îles de Lérins, la réalisation sans faille du Yacht Club de Cannes, la participation d’équipiers venus du monde entier a fait de ce « sea-movie » un succès remarquable pour cette 33e édition des Régates Royales – Trophée Panerai.
 
Au classement sur quatre manches courues, Nan of Fife conserve la tête chez les Époque Aurique qui rassemblait douze unités, devant Bona Fide de plus en plus pressant grâce à ses deux superbes manches dans le petit temps : le plan Charles Sibbick s’est même permis de remporter en temps réel les deux ultimes courses côtières... Avel, longtemps leader grâce à sa régularité des premiers jours avec trois places de deuxième, termine à égalité de points !
Parmi les Big Boat, la régate du vendredi mettait à égalité de points les deux Moonbeam et Mariquita mais avec une victoire et une deuxième place, la victoire est au profit de Moonbeam IV, le plus jeune des trois plans Fife ! Mariska et Cambria suivent à quelques encablures seulement et à égalité de points aussi dans cette catégorie qui réunissait neuf unités dont le plus grand des Régates Royales de Cannes, Elena le dessin de Nathanaël Herreshoff goélette aurique de 55 mètres de long…
 
Les neuf Classiques voient la domination de Arcadia, le plan Stephens de 1968 qui cumule deux victoires de manche. Sagittarius (Sparkman & Stephens 1971), White Dolphin (Beltrami 1967) et Stella Polare le voilier de la Marine Nationale italienne se suivent avec très peu d’écart. Décidemment, rien ne peut arrêter le Flying Forty de Graham Walker : Rowdy est une nouvelle fois vainqueur parmi les Époque Marconi de plus de 15 mètres, la plus importante des classes avec dix-sept participants ! Brise ou petits airs, le monotype de 1916 conçu par Nathanaël Herreshoff remporte trois courses sur quatre… Seul The Blue Peter aurait pu contrer cette domination, mais le plan Alfred Mylne de 1930 termine dauphin devant L’Oiseau de Feu, Camper & Nicholson de 1937.

Il n’y a pas de second chez les neuf Époque Marconi de moins de 15 mètres, mais il y a un deuxième derrière Léonore. Car le dessin de John Anker, le père du Dragon, réplique de 2000 a tout simplement remporté toutes les courses ! Cholita, le plan Nicholas Potter de 1937, réussit quant à lui à finir toutes les manches deuxième… Anne-Sophie monte sur la troisième marche du podium, le dessin de Bjarne Ass étant abonné à la troisième place à Cannes. Quant au Spirit of Tradition, le nouveau venu Lionheart, l’immense Class J n’a pas réussi à imposer sa loi face à son « confrère » Shamrock V ! Malgré deux victoires lors des deux dernières manches, Lionheart le dessin de Burgess et Stephens conçu en 1937 mais mis à l’eau l’an dernier, était incontestablement le plus rapide sur l’eau dès que la brise dépassait les dix nœuds. Parmi les quatorze participants dans cette catégorie, Jessie le plan Joubert-Nivelt de 2005 s’adjuge la troisième place. Rendez-vous est donné à l’automne prochain pour la 34e édition des Régates Royales – Trophée Panerai !

Régate de ralliement

Pour clore les Régates Royales et débuter les Voiles, le Yacht Club de France organise une course de ralliement entre Cannes et Saint-Tropez dont le départ sera donné dimanche à 11h00. Yvette Fouga, adjointe au Maire de Cannes et Jean-Pierre Tuveri, Maire de Saint-Tropez, seront présent sur le village pour s’associer à ce jumelage nautique. La majorité des voiliers des Régates Royales – Trophée Panerai seront sur la ligne de départ pour ce parcours côtier d’une vingtaine de milles.

Série Limitée

Organisée par le magazine Les Echos-Série Limitée, Victory, Helen et Mariska ont été nommés pour le prix du Yacht de Tradition de l’année (PYTA) qui sera remis à l’occasion du Nautic. Ces trois voiliers ont eu les suffrages à Cannes avant que le grand jury ne délibère pour déterminer qui sera élu Yacht de Tradition de l’année fin novembre à Paris : parmi les moins de 12 mètres, Victory est un bateau de travail venu pour la première fois aux Régates Royales cette automne, Helen pour les moins de 18 mètres est un plan Alfred Mylne de 1936, et Mariska un plan Fife de 1908 parmi les plus de 18 mètres. Le jury était composé de Frédéric Berthoz (président de l’AFYT), de Gilbert Pasqui (chantier Pasqui), de Soazig Guého (Mille & Une Vagues), de Christophe Gaumont et Jean-Claude Travert (arbitres fédéraux, Comité de Course des Régates Royales), de Jean-Claude Montesinos (Président du Yacht Club de Cannes) et de Jean-Paul Ortelli (gérant de la Société des Régates de Cannes).